OPÉRA-FÊTE à L'ESKABEL

 

 

Écrit par
Pierre A. Larocque

Pierre A. Larocque a été mon compagnon de vie pendant plusieurs années.
Il a publié RUINES et a écrit plusieurs spectacles pour L’ESKABEL.
En 1980, il quitte L’ESKABEL et fonde son propre groupe qu’il appellera d’ailleurs OPÉRA-FÊTE.
Il meurt à l’âge de 40 ans.
Après sa mort, plusieurs de ses livres seront publiés chez XYZ.

Jacinthe Garand
est membre fondateur de L’ESKABEL.

Après une nuit « enfumée », passée à trouver un nom pour notre atelier de recherche théâtrale, dans les vapeurs du petit matin au 389 rue St-Paul, elle lancera

L’ESCABELLE

Quand j’étais petite dit-elle, j’appelais escabelle un escabeau.
Escabelle dans le dictionnaire veut bien dire escabeau.
Depuis 3 ans, nous retrouvons des escabeaux dans tous nos ateliers de travail.
Nous choisissons la transcription phonétique

ESKABEL

       ES : pour la sensualité
          KA : pour la dureté provocante
             BEL : pour le « ni masculin, ni féminin »

Notre premier atelier au 389 ouest rue St-Paul était celui de Gilles Maheu où il travaillait à son retour de chez Eugène Decrou. Plus tard, il fondera LES ENFANTS DU PARADIS et vivra avec nous dans l’immense immeuble de l’Eskabel coin St-Nicolas et St-Paul. Puis ce sera CARBONE 14, l’éloignement et SON SUCCÈS.